top of page
La promesse d'une île

Larguer les amarres pour mieux se reconstruire

Départ pour Groix, une destination pleine de charme, au large de la côte des Mégalithes.


Médecin humanitaire, Alexis est originaire de Bretagne. Après huit ans sur le terrain de la guerre, il rentre au pays, la jambe fracturée. Blessé physiquement et moralement, il se réfugie d’abord à Brest, chez sa sœur, où il va devoir trouver la force de rebondir.


À quelques kilomètres de là, sur une petite île abritant à peine plus de deux milliers d’âmes, Yann, un médecin de famille, doit cesser temporairement son activité. Deux mondes se rencontrent, celui d’un espace sans limite confronté à toutes les violences et celui de l’insularité où règne une atmosphère de cocon sécurisant. C’est avec difficulté que Yann, médecin de l’île, va passer le relais à Alexis, pour qui l’adaptation ne sera pas de tout repos.


Mais il suffit parfois d’une rencontre pour tout changer, et c’est peut-être ce qui se joue avec Olivia, sa kiné. Olivia est mère célibataire et la vie l’a tout autant abîmée que lui. Leur point commun : il leur est plus difficile de se soigner eux-mêmes que de soigner les autres. Mais ils vont devoir apprendre. Notamment à cesser de se protéger pour laisser la guérison opérer. A coups d’humour mordant et de tristesse partagée, Alexis et Olivia parviendront peut-être à une rédemption mutuelle.


Ce roman est une ode à la Bretagne et à la médecine des campagnes. Elle laisse une trace lumineuse dans son sillage.



bottom of page