top of page
jean-luc-benazet-dLpP34ADQPI-unsplash (3)_edited_edited.jpg
  • Didier Vors

Aveiro : La tête de gondole du centre Portugal

Aveiro conjugue avec une certaine réussite pour ne pas dire une réussite certaine l’attractivité d’une ville industrielle (aux tout premiers rangs nationaux pour la production de sel et de céramique) aux charmes d’une ville touristique et universitaire, pétrie de traditions maritimes.


Impossible, pour le voyageur abordant la ville par le train, d’ignorer qu’il arrive dans la capitale de la céramique le bâtiment principal de la gare donne d’emblée le ton.

Habitués qu’ils sont à ces lieux familiers, les locaux, ne semblent guère s’émouvoir du spectacle permanent offert par cet ensemble de mosaïques. dont les gares portugaises semblent s’être faites une spécialité.


Au-delà de leur aspect décoratif, les azulejos remplissaient une fonction de protection des édifices, les carrelages offrant une meilleure résistance au sel que les matériaux classiques.



Aveiro « la petite Venise du Portugal c’est ainsi que on la dénomme Mais il y a tant de « Petites Venises » de part le monde que l’on se demande si ce terme peut encore signifier quelque chose.


Il n’empêche, outre ses nombreux canaux, Aveiro partage avec la « Sérénissime » un environnement lagunaire, et des gondoles appelées ici « Moliceiros On assiste alors dès le début du printemps au ballet incessant des bateaux entrant ou sortant du grand canal. Richement décorés de motifs traditionnels ils rivalisent de beauté avec leurs couleurs somptueuses. Emplis de dévotion pour certains tout à la gloire des saints, tandis que d’autres évoquent l’histoire des lieux.



Les cadenas que l'on trouvait encore récemment sur le Pont des Arts à Paris comme sur le pont des arts, sont remplacés par Ici à Aveiro des rubans de couleurs.



Se balader en bateau permet d’apercevoir d’autres facettes de la ville et de ses proches environs, comme le quartier des marins Beira Mare.



Ou encore l’ancienne usine de céramique : point de départ des balades en bateau.



Bien sûr on vient à Aveiro en premier lieu pour ses bateaux, garantie d’une belle balade aquatique et bucolique, mais ses attraits ne se limitent pas à cela.



Ne pas manquer de déambuler dans le musée d’art Santa Joana ,sorte de mémoire vivante de la ville, installé dans un ancien couvent du XVème siècle.Collections d’art baroque et rococo portugais, art sacré retables et peintres maniéristes.


C’est l’un des aspects singulier d’Aveiro : ce goût pour l’art nouveau, un courant artistique autant qu’intellectuel qui a trouvé son épanouissement dans cette ville de l’Atlantique de l’ouest.


La visite du tout nouveau musée ouvert dans la « Casa Major Pessoa » icône de l’art nouveau comblera les amateurs du genre. Aveiro regorge d’édifices remarquables une balade à la découverte des principaux bâtiments représentatifs complètera cette visite (les détails du parcours sont disponibles à l’office de tourisme).


Après avoir arpenté la petite Venise du Portugal dans tous les sens, le voyageur fatigué trouvera sans nul doute le réconfort dans la dégustation des « ovos moles » la spécialité sucrée d’Aveiro,1ère indication géographique protégée. Rendez-vous pour cela à l’Oficina do doce pour une expérience multi sensorielle : on voit, on goûte et on fabrique avec ses mains


 

Pour aller plus loin :

Comments


bottom of page