top of page
jean-luc-benazet-dLpP34ADQPI-unsplash (3)_edited_edited.jpg
  • Didier Vors

Pons en Haute Saintonge: Jaquaire, médiévale et plus encore...



Un donjon au carré

Ce qui frappe l'esprit en arrivant dans la ville c'est bien son donjon. Monument emblématique,on le retrouve décliné à l'infini sur toutes sortes de supports. L'histoire nous apprend qu'il existait déjà un donjon au onzième siècle. 

Il faut avouer qu'il est impressionnant avec ses 38 mètres de haut, typique en cela des donjons de l'ouest du pays, il trône fièrement sur l'esplanade entouré d'autres remarquables édifices. Pour les plus courageux la récompense se situe 136 marches plus haut , après avoir emprunté un étroit escalier en colimaçon. Somme toute, la vue imprenable sur la cité médiévale et ses alentours vaut bien un petit effort.



L'esprit de Saint Jacques

La longue rue Saint Jacques qui traverse le centre ville (référence à Compostelle, l'hôpital des pèlerins et le rond point du même nom nous le rappellent : Pons est une ville jacquaire.

Construit au douzième siècle et agrandi au treizième siècle,l’hôpital des pèlerins témoigne à lui seul de la vocation d’accueil des indigents et les malades de la ville, ainsi que des voyageurs désargentés, parmi lesquels les pèlerins en route vers St Jacques de Compostelle. Il est en cela parfaitement représentatif de ces ensembles hospitaliers de l’époque médiévale.

La visite de l’hôpital des pèlerins pourra se poursuivre par la découverte du Jardin médicinal. Sur plus de 3000m², découvrez ses plantes aux vertus thérapeutiques, ses aromatiques, et ses légumes oubliés (à faire plutôt au printemps en pleine floraison). Reconnaissant son importance l’ensemble du site est inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco au titre des chemins de Saint-Jacques en France depuis 1998.


L’anguille de la Seugne

Que serait Pons sans la Seugne, son indissociable cours d’eau principal affluent gauche de la Charente, qui l’arrose parfois trop généreusement ? (comme en décembre dernier). Il manquerait assurément quelque chose,ces bords de rivière participent grandement aux charmes de la ville.

En vous approchant de ces rives bucoliques, peut-être aurez-vous la chance d’apercevoir la « fée anguille », qui protège la cité médiévale. Selon la légende, que l’on vous contera auprès de la fontaine de l’anguille magique dès qu’un danger approche de la ville, on entend le son de sa clochette tinter doucement.



Pons et ses illustres

De naissance ou d’adoption, ils furent nombreux à marquer l’histoire de leur empreinte :

  • Comme Agrippa d’ Aubigné poète, écrivain, un temps compagnon d’Henri de Navarre et défenseur acharné de la cause protestante ;

  • Ou encore Pierre Dugas de Mons, fondateur de l’Acadie et co-fondateur du Québec avec Samuel de Champlain, devenu gouverneur de la ville de Pons à son retour en France.



Citons enfin Émile Combes, tarnais de naissance, président du conseil, sénateur maire de Pons à l’origine de la fameuse loi de séparation de l’église et de l’état de 1905.

Élément historique remarquable qui mérite d’être souligné : Pons fait partie de ces rares communes ( une centaine en France) possédant un monument aux morts relatif à la guerre franco-prussienne de 1870.


Pons : vitrine culturelle...

Jacquaire et médiévale certes, c’est ainsi qu’apparaît la ville mais on ne saurait la limiter à ces seuls attributs. Avec son centre socio culturel, sa médiathèque, sa radio locale" Radio Pons", son cinéma "Le Vauban" , "La Distillerie" son lieu de diffusion culturelle, son tiers lieu "le point commun" et ses nombreux événements festifs, Pons fait preuve en la matière d’un étonnant et très emballant dynamisme.

Signalons pour être complet que loin de s 'enfermer dans son glorieux passé la cité pontoise semble aussi se projeter dans l'avenir avec l'obtention du label "petites villes de demain"



Crédits photographiques :

Ville de Pons, V Sabadel , Point commun, Wikipédia, Didier Vors


Les principaux rendez-vous culturels :

Eurochestries : Festival International d'orchestres de jeunes

Les fadas du barouf : festival de musique

L’anguille, la reine et le lapin : spectacle théâtral

 

Pour aller plus loin :

(petites villes de demain)

 

Le coin du ferrovipathe :

A quelques minutes du centre-ville, la gare de Pons est desservie par des trains régionaux Nouvelle-Aquitaine en direction de Saintes, Bordeaux et la Rochelle.

 

Amis randonneurs :

Pons se situe sur le tracé du sentier de grande randonnée : GR 360 Tour de Saintonge (longueur : 465 km)

Contact du club de randonnée local:


Comments


bottom of page