top of page
jean-luc-benazet-dLpP34ADQPI-unsplash (3)_edited_edited.jpg
  • Matthieu Stassart

Sur la côte flamande : La réserve naturelle du Zwin



La réserve naturelle du Zwin fait sans aucun doute partie des endroits les plus remarquables de la côte belge. Ses terres, partiellement inondées par les marées, abritent une faune et une flore uniques en Belgique.

Elle est passée, avec ses 120 hectares supplémentaires, à 333 hectares au début de l’année 2019.

Le zwin représente l'un des rares endroits de la côte belge qui a pu être préservé des folies bâtisseuses. Cet écrin de verdure et de sérénité offre au promeneur un réel voyage, loin des immeubles défigurant la majeure partie du littoral du plat pays.

L'entrée du zwin se situe à l'extrémité Est de la digue de Knokke. S'y rendre en suivant le littoral, à pied ou en vélo rend le contraste entre la réserve et la ville encore plus saisissant.



Une extraordinaire biodiversité

La réserve du Zwin se compose de quatre environnements distincts. On y trouve une « plage sèche », suivie d'une rangée de dunes. Au delà des dunes s'étendent les « slikken », ou vasières, qui sont immergées quotidiennement par les marées.. Deux fois par jour, les ruisselets et les chenaux se remplissent d’eau de mer.

 Les « schorren », patûrages plus élevés, ne sont inondés qu'à la faveur des gros temps.Le zwin est riche d'une flore adaptée à la salinité de ses terres : on y trouve de nombreuses espèces de plantes. Certaines, comme la Salicorne ou l'halimione portulacoïde, se sont adaptées à un environnement exclusivement salin et ne poussent qu'à cet endroit du littoral belge. C'est également le cas de la Statice, emblème du Zwin, elle répond également au joli nom vernaculaire de « Lilas de Mer » ; sa floraison recouvre les plaines du Zwin d'un élégant voile mauve.



Plusieurs facteurs, comme sa diversité florale et la nature de son sol, font du Zwin le garde-manger idéal pour bien des espèces d'oiseaux. Véritable carrefour de la migration, de nombreuses espèces viennent y nicher, hiverner ou simplement se nourrir.La cigogne est la mascotte du Zwin Parc Nature. Ce gracieux oiseau migrateur occupe son nid de février à fin juillet.



Le caractère protégé de la réserve a permis d'augmenter considérablement sa biodiversité. Afin de promouvoir celle-ci, des régulateurs naturels ont été introduit par l'homme dans la réserve. Surnommés « brouteurs », les vaches écossaises, chevaux polonais et moutons flamands se nourrissent de l'herbe des prés salés et permettent de conserver la spécificité des sols du Zwin.

Dans un souci de protection de la nature, certaines parties de la réserve naturelle de Zwin n'ont pas été rendues accessible aux promeneurs. Cela dit, de nombreux chemins de promenades le traversent et permettent aux visiteurs de contempler à loisir la végétation et les animaux qui y ont élu domicile. Armés de leurs jumelles, ils peuvent observer toute la richesse florale de la réserve, et admirer les ballets aériens des oiseaux.



Crédits photographiques :

Bjorn Snelders J.J Soeren Toerisme Vlaanderen Jan D ‘hont West Toer APB

Zwin Natuur Park et Koen de Langue


Pour aller plus loin :


Le coin du randonneur :



Le Zwin à vélo :


Le coin du ferrovipathe :

Pour s'y rendre, plusieurs choix de transports s'offrent aux voyageurs. Des trains en provenance de Brugge desservent la gare de Knokke toutes les heures. Les flâneurs peuvent également emprunter le « Kusttram 1», littéralement Tram de la côté, qui sillonne inlassablement le littoral belge.



Comments


bottom of page