BREAU-couv HauteSaison sans bande(1).jpg

Jean-Loup Gautreau

La Pointe Courte

La Pointe. La cinéaste Agnès Varda en a fait malgré elle une sorte de mythe. On vient maintenant la visiter comme le vestige pittoresque d'une civilisation perdue. Et les vacanciers pressés, qui en font le tour en un quart d'heure, n'y voient qu'un hameau bordé de barques, parcouru de chats, parsemé de plantes et fleurs, et ponctué de bric-à-brac insolites. Fidèle du lieu et Pointu d'adoption, Jean-Loup Gautreau corrige ce malentendu en livrant un vibrant hommage aux couleurs, aux lumières, et à la vie de ce quartier singulier.

septembre 2020, Editions Dans la boite

La Pointe Courte

Jean-Loup Gautreau

La Pointe Courte

La Pointe. La cinéaste Agnès Varda en a fait malgré elle une sorte de mythe. On vient maintenant la visiter comme le vestige pittoresque d'une civilisation perdue. Et les vacanciers pressés, qui en font le tour en un quart d'heure, n'y voient qu'un hameau bordé de barques, parcouru de chats, parsemé de plantes et fleurs, et ponctué de bric-à-brac insolites. Fidèle du lieu et Pointu d'adoption, Jean-Loup Gautreau corrige ce malentendu en livrant un vibrant hommage aux couleurs, aux lumières, et à la vie de ce quartier singulier.

Un regard qui renoue avec celui d'Agnès Varda : les Pointus y sont captés dans leur authenticité, leur sincérité et leur naturel.