read-open-wood-row-vintage-antique-660402-pxhere.com.jpg
Happy fucking Christmas, dear Janet !

L'antidote au monde obsédé par le bien être

Vous ne supportez pas les gens qui étalent leur bonheur à la première occasion ? Sentez-vous moins seul : Lucie Britsch vous entend. Premier roman de cette auteure désopilante, Happy Fucking Christmas, Dear Janet!  prend le contrepied des injections de notre société.


Janet est triste. Pour elle, déjà, mais aussi pour le reste du monde. La jeune femme ne supporte tout bonnement plus de regarder cette mascarade qui prend place chaque jour devant ses yeux, tant et si bien qu’elle a choisi de s’isoler. On la découvre au milieu des bois, dans un refuge pour chiens, solution plus ou moins satisfaisante pour échapper à l’ambiance délétère d’un monde capitaliste. Mais quand, un jour, son médecin lui parle d’un nouvel antidépresseur qui lui permettrait de retrouver la joie pour Noël, Janet tente le coup. S’engage alors une série d’événements inattendus qui vont complètement bouleverser son quotidien et la contraindre à revoir son regard pessimiste sur la vie.


Premier roman salué par une critique unanime, Happy Fucking Christmas, Dear Janet! ne se refuse jamais le plaisir de la provocation et de l’irrévérence. Car la Britannique Lucie Britsch a de l’audace et de l’humour noir à revendre, notamment quand il s’agit du droit à s’emparer de sa propre tristesse.