top of page
selection-livres-tourisme
L'écho des bistrots
Pierrick Bourgault signe une belle réflexion sur la convivialité, où le zinc poli reflète l'âme et les travers de la société.
L'écho des bistrots

Troquet campagnard, caveau vigneron, bar à vins ou à livres, café-concert ou café-théâtre, rendez-vous des retraités ou de la jeune génération… l’immense diversité des bistrots permet à chacun, selon son humeur et ses goûts, d’y trouver le calme et la solitude ou, au contraire, la fête et l’ivresse des rencontres.


Dans ce lieu privé ouvert au public, le client fait bien plus que boire et manger, se réchauffer ou se rafraîchir selon la saison. Il s’informe, s’imprègne d’une ambiance, aborde un inconnu, retrouve de vieilles connaissances, et c’est là qu’il se tient le mieux à l’écoute du monde – comme si le zinc jouait le rôle de révélateur des joies et misères de la société.


Car si le bar paraît convivial au voyageur en transit, il ne l’est pas toujours tant, dans l’esprit de maints tenanciers, « devenir un client, ça se mérite ». L’écho du café parisien, de l’estaminet méditerranéen, du pub irlandais ou du heuriger autrichien révèle, le temps d’un voyage immobile, une intimité publique, le pouls d’un pays ou d’un quartier.

bottom of page