read-open-wood-row-vintage-antique-660402-pxhere.com.jpg
Londres a beau être une ville laide

Le portrait drôle et poétique d’une génération et d’une ville mythique

C’est peut-être à cause de l’époque qu’Aimée ne se sent pas bien dans sa peau ? Ou peut-être qu’elle est différente ? Ou même pire, dérangée ?


Elle vit à Londres, c’est sa dernière année d’université, tout devrait filer droit, mais l’avenir, l’obligation de réussir et le simple fait de choisir l’angoissent. Un matin, au réveil, elle décide d’en finir et rédige une liste de tâches à accomplir avant de disparaître proprement et sans regrets : s’acheter une écharpe rouge, coucher avec un Jamie, trouver une corde, des cigarettes, boire beaucoup de thé, tenter d’appeler sa mère et surtout retrouver cette fille, Emmy, qu’elle a rencontrée plus tôt.


Tandis que démarre sa longue déambulation dans Londres, Aimée se mêle aux nouvelles cultures et modes, dans un périple qui raconte l’énergie aussi créative que destructrice de la jeunesse.