Les choix de la rédaction

Italiens. Quand les émigrés c'était nous
Italiens. Quand les émigrés c'était nous

Un hymne à la solidarité et à la tolérance, portée par des images d'archives et des chants traditionnels, qui témoignent du drame de l'exil mais aussi des joies et de la richesse d'une double appartenance culturelle.

Le plus grand exode de l’histoire moderne a été celui des Italiens. Plus de 27 millions d’entre eux quittèrent la Péninsule pour les quatre coins du monde. Le spectacle offre plusieurs entrées, conformément à la diversité des parcours et des histoires des émigrés. Tout d’abord la situation en Italie au moment du départ, le voyage de l’espoir et souvent la tragédie du naufrage en mer. L’enracinement dans les pays d’accueil mais aussi le rejet et le racisme à leur égard.


Transmission de la mémoire de l'exil

Ce spectacle est le prolongement de la publication de l’ouvrage "Italiens, 150 ans d’émigration en France et ailleurs" de Rocco Femia - qui signe ici la mise en scène - et par la production d’un CD de musique portant le même titre, chantée réalisé par Gualtiero Bertelli et La Compagnia delle Acque.


Des pages et des chansons originales, des histoires, des portraits et des chroniques… qui ont inspiré la réalisation de ce spectacle que les passionnés d’histoire de l’Italie et de l’émigration ont chaleureusement accueilli. 90 minutes pour parcourir en chansons, images et réflexions, cet exemple singulier dans l’histoire des émigrations.



Une mise en scène sobre mais poignante qui évoque une époque, pas si lointaine, où les Italiens étaient immigrés, clandestins et à la recherche d’une dignité que la Botte n’arrivait pas à leur donner. Un rôle essentiel dans le spectacle est joué par les images et les vidéo originales. Car l’image est, avec la chanson et la parole, une manière de comprendre les choses et d’en rendre compte. Beaucoup sans doute retrouveront dans ce spectacle l’écho de leur propre aventure ou de celle de leurs aïeux. Quant aux acteurs, chanteurs et musiciens, c’est en les écoutant qu’on en découvre la saveur.



8_VOYAGE_VOYAGES_Scenographie_Studio_Matters_Janvier_2020©Julie_Cohen_Mucem_edited.jpg