Les choix de la rédaction

Pas un pas sans Bata
Pas un pas sans Bata

Le Centre des archives de la Moselle vous invite à découvrir un pan de sa culture industrielle, dont l'utopie aura marqué durablement le territoire et les esprits.

Il y a 90 ans, l'industriel tchèque Tomas Bata entamait la construction d’un important complexe industriel nommé "Bataville", sur le ban des communes de Réchicourt-le-Château, Moussey et Maizières-les-Vic. Ce fut le point de départ de la fabrication des chaussures "Bata" en Moselle. Une aventure industrielle mais pas uniquement puisque l’entreprise va gérer la vie entière des "Batavillois". Son architecture remarquable d’inspiration Bauhaus l’a fait inscrire au Patrimoine du XXe siècle.



Enracinée dans le paternalisme, c’est toute une ville nouvelle qui va s’épanouir, avec ses logements, ses services, ses commerces, ses transports, ses écoles, ses équipements sportifs avec, entre autres, la première piscine construite en plein-air en Lorraine, dans les années 1940.



De la naissance à la mort, l’entreprise veillait sur ses salariés quitte à s’immiscer jusque dans leur vie privée. Bataville comptera jusqu’à 2 000 habitants, dans les années 1950.


Puis, le site s’essoufflera avant que sa direction ne signe la fin de son histoire, en 2001, ô grand dam des quelques centaines d’ouvriers qui y travaillaient encore. C’est un traumatisme sur le territoire. Restent des souvenirs, ainsi que des milliers de photos, documents et autres films dont une partie compose cette belle et touchante exposition à découvrir jusqu’en juin 2022.



8_VOYAGE_VOYAGES_Scenographie_Studio_Matters_Janvier_2020©Julie_Cohen_Mucem_edited.jpg