• Didier Vors

Nougaronne

On connaissait déjà NOUGAYORK, album éponyme dédié à la « Grosse Pomme » et ses musiciens de jazz. On pourrait aussi parler de NOUGARO(NNE).


Quel meilleur ambassadeur que le chanteur Claude Nougaro pour nous conter « La Ville rose », en d’autres termes, Toulouse ? Natif du quartier des Minimes, l’interprète rend à sa ville le plus beau des hommages.

Les férus de culture régionale reconnaîtront sans nul doute une référence explicite à « La Toulousaino »,, premier hymne en occitan à la gloire de la ville.



Cette ode à la cité gasconne ne fut pas bien accueillie à ses débuts et l’on taxa même l’interprète de chanteur régionaliste. Un faux procès sentant le parisianisme bon teint ! La chanson n’est plus décriée aujourd’hui, et la polémique oubliée depuis longtemps. Elle  occupe toujours une place singulière dans l’ œuvre de l’artiste et dans le cœur des toulousains.



 

Publications : Nougaro, une vie qui rime à quelque chose de Alain Wodraska, L’Archipel Carnets d’un motsicien de Claude Nougaro, Le Cherche Midi