• Didier Vors

Vallée de la Moselle luxembourgeoise : le vin sans les bouchons...


Et oui, divine surprise le Grand Duché du Luxembourg produit du vin. Depuis la plus haute antiquité la vigne est présente dans cette riante vallée de la Moselle. Une surprise disions nous sauf peut être pour les amateurs éclairés qui connaissent depuis fort longtemps les qualités gustatives de ce vignoble.



Ce dernier s’étendait même sur une grande partie du pays, mais ne résista pas au terrible hiver de 1708 Seule la vallée de la Moselle fut épargnée et demeure à ce jour l’unique aire de production. Il est remarquable de constater la diversité de l’offre sur un territoire somme toute assez restreinte, qui compte parmi les régions viticoles les plus septentrionales d’Europe.

Les vins, blancs essentiellement, sont élaborés à partir d’une dizaine de cépages différents les plus répandus étant le Riesling, le Pinot Gris, l’Auxerrois et le Rivaner. Chaque année à la Pentecôte vignerons et caves fêtent le vin et ouvrent leurs portes à l’occasion de l’opération « Wine, taste, Enjoy ».



La Moselle européenne par nature


Fleuve éminemment européen, la Moselle, longue de 560 kilomètres naît en France dans le massif des Vosges. Elle arrose le bassin sidérurgique lorrain et pénètre au Grand Duché, dont elle constitue la frontière orientale avec le voisin allemand. Elle longe cette dernière sur une quarantaine de kilomètres jusqu’à Wasserbilig, avant d’entrer entièrement en Allemagne et terminer sa course à Coblence pour se jeter dans le Rhin, dont elle constitue le principal affluent.

On ne s’étonnera donc point du choix de Schengen symbolisé par «le tri point» qui marque la frontière avec ses voisins allemand et français en 1995.

C’est ici, que fut signé le traité de libre circulation dans une partie de L’Europe communautaire les fameux «accords de Schengen»! Il concernait cinq pays à ses débuts et en compte vingt six à ce jour.


Si cette étape marquante de la construction européenne a rendu célèbre le village viticole, celui-ci jouissait déjà avant d’une bonne réputation. C’est ici que commence la région du Miselerland qui coïncide avec le début de la route des vins (waistrooss en luxembourgeois).

La Moselle en mode itinérant


Une fois quitté Schengen, c’est une suite ininterrompue de villages souvent très typiques qui s’étirent lentement le long de la vallée. Pour goûter à la quiétude des lieux, et profiter du magnifique décor nature vous pourrez choisir le vélo qui pourra être pratiqué sur un réseau de pistes cyclables dédié.

Du reste, l’entente touristique de la Moselle luxembourgeoise a mis au point un astucieux système de location de bicyclettes à des prix défiant toute concurrence. A moins que vous ne préfériez la randonnée pédestre dont la région n’est pas avare.

Régaler ses papilles, tout en roulant le nez au vent dans un décor bucolique, ou encore musarder au milieu des vignes, voilà trois bonnes raisons de découvrir cette attachante et surprenante région qui a durablement marqué l’histoire.

Comme un remède à la mélancolie, le grand Jacques Brel conseillait à Jeff, dans la fameuse chanson au titre éponyme, de boire du vin de Moselle. De quoi asseoir une réputation durable à ce divin nectar.


Crédits photographiques : Musée européen Schengen, visit Moselle

Pour aller plus loin:

http://www.visitmoselle.lu/

http://www.visitluxembourg.com/fr

https://www.visitschengen.lu/musee-europeen/